Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lk-argentina

Un mois à la Finca Pagliafora

5 Juin 2016 , Rédigé par Léo et Karine

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora

Déjà plus d'un mois et demi qu'il ne s'est rien passé sur ce blog... Nous retrouvons enfin internet!

La dernière fois, nous quittions l'hostel (auberge de jeunesse) de Mendoza en direction de Tunuyan, pour nous rendre à la Finca (ferme) Pagliafora, pour notre premier Wwoofing.

Premièrement, petite explication du Wwoofing. Wwoof signifie Worldwide opportunities on organic farms. Ce n'est rien d'autre que du volontariat dans des fermes bio en échange du gîte et du couvert. Pour nous, un bon moyen d'apprendre quelques bases d'agriculture, de perfectionner notre espagnol, d'échanger avec des argentins et de voyager d'une façon très économique!

Nous voilà donc partis pour rencontrer Yerimen (un pote de la cousine de Léo, merci Marion!) et sa famille, qui vivent dans leur ferme bio depuis 20 ans et qui accueillent des volontaires depuis 10 ans.

Un petit tour de famille...

Premièrement, viennent Sandra et Ruben, les parents. Ils sont à l'origine du projet de la ferme. Ils vivent dans la maison principale avec la Yaya, la mère de Sandra, et la Véro, la sœur de Ruben. Dans une autre maison, vivent Rodolfo, le frère de Ruben, Yerimen et Aileen, les enfants de Sandra et Ruben, et enfin Martin, le copain d'Aileen. Nous n'avons rencontré Aileen et Martin, qui étaient en voyage, que la veille de notre départ , nous ne pourrons donc pas vous en parler, malheureusement car ils avaient l'air bien chouette!

En revanche,

Yerimen (26 ans) est celui avec qui nous avons passé le plus de temps. C'est principalement lui qui accompagne et coordonne les volontaires dans le travail de la ferme.

Sandra gère les préparations de type sauce tomates, conserves, jus de fruits, confitures et autres compotes maison. Elle organise la préparation du marché (la féria) du samedi et les livraisons du mercredi. Elle gère également la cuisine avec la Yaya. Et quelle cuisine!! un régal quotidien à base des produits de la ferme. Peu de viande, sauf le dimanche. Zapallos (courge diverses), acelgas (blettes), cebollas (oignons), papas (patates), zanahorias (carottes), porotos (haricots), et autres, le tout bio, préparé en soupes, gratins, accompagnant des pâtes (fideos) ou du riz (arroz)... Le dimanche c'est repas de famille, asado (barbecue), pâtes maisons, empanadas maisons... on s'en est mis plein le bide pendant un mois, sans prendre un gramme!

Ruben, le père de famille. Il alterne entre faire le pain de la féria, être avec les volontaires, coordonner tout le monde et bricoler, réparer la voiture et la camionnette qui sont toujours en rade..

Rodolfo est le factotum de la ferme pour tout ce qui concerne les réparations en tous genres, l'électricité, les voitures, le tracteur etc...

Ensuite vient Marcos, un ami de la famille qui vient tout les après-midi bosser bénévolement à la ferme. Il participe lui aussi un peu à tout, réparation, travaux dans le champ...

De gauche à droite: Nicole, Rodolfo, Fionn, Nina, Ruben, Vero, Léo, Yaya, Sandra et Yerimen

De gauche à droite: Nicole, Rodolfo, Fionn, Nina, Ruben, Vero, Léo, Yaya, Sandra et Yerimen

En un mois, on a eu l'occasion de s'initier à plusieurs choses malgré que ce ne soit pas la meilleure période pour bosser à la ferme... Nous sommes à quelques jours de la date officielle de l'hiver, mais à s'en fier aux températures, on a un peu d'avance niveau climat.

- 50°C dans la chambre!!! bbbrrrrr

- 50°C dans la chambre!!! bbbrrrrr

En cette période, les principaux travaux consistent d'une part à récolter les fruits et légumes de saison (principalement les papas (pommes de terre) sur la période où nous y étions), préparer les récoltes de la saison à venir: planter des semences, préparer les "camas" de terre, replanter des plants diverses...

D'autre part, il s'agit de ne pas perdre les récoltes précédentes en participant à la préparation de confitures, de conserves, de compotes... Nous avons principalement préparer les pommes.

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora

Enfin, un travail constant, quelque soit la période de l'année: la préparation des "ferias" (les marchés). Nous remplissions des petits sachets de graines, de farine, de riz... nous pesions de sacs de pomme, de papas, de poires ainsi que des zapallos ("uchiki culi" qui ressemble à un potimaron, zapallo ingles (comme le potimaron mais vert) et butternut principalement). Nous avions également pour mission de coller des étiquettes sur les bocaux de compotes, confitures, purée de fruits, de sauce tomate, de miel, de jus de fruit, etc.

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora

Le miel est récolté deux fois par an directement dans les ruches de la ferme. Autant vous dire que pour nous qui sommes des amateurs de miel, nous étions servis!

Un mois à la Finca Pagliafora

Nous avons également été initié à la préparation du pain complet bio, à base de farine blanche, farine complète, graine de lin et de tournesol. Nous avons beaucoup apprécié et comptons bien nous y mettre dès que nous rentrerons! Que bueno!

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora

Nous sommes grimpé dans le noyer pour en faire chuter les dernières noix. Grand moment de plaisir (pour Léo dans l'arbre)... et de craintes (pour Karine au sol)!

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora

Pour la première fois depuis 20 ans, les fermiers de la région de Mendoza se sont plaint d'un climat particulièrement pluvieux et humide! Habituellement, ils connaissent des températures douces, voire chaudes au soleil, et surtout un temps sec!

Beaucoup de récoltes ont souffert de ces modifications. Nous avons vécu en live la tentative de sauvetage des "papas malas"! Sur une vingtaine de sacs de 15 à 30 kg, nous nous sommes vu trier (dès la sortie de terre), nettoyer, retrier, sécher, retrier, mettre dans les sac, les resortir des sac pour les retrier... Infernal! Beaucoup de perte, un vrai désastre cette année. Les pommes et les zapallos ont subi le même traitement. Il y a des chances que dans leurs prochains chantiers, ils prévoiront la construction d'un abris au sec pour les prochaines récoltes!

Las papas malas... a la boca!!
Las papas malas... a la boca!!

Las papas malas... a la boca!!

Une autre tâche quotidienne qui nous a vite été attribuée et répartie entre volontaire a été de s'occuper des animaux.

Nous avions pour missions de donner à manger aux poules, aux oies, aux chevaux, aux chiens, aux chats et aux canards.

De plus, nous déplacions les chevaux du box au prés, du pré à l'étang, de l'étang au box... On vous laisse admirer cette magnifique photo de Léo en train de combattre sa peur des chevaux!

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora

Au delà du travail à la finca et de nos échanges avec la famille qui nous a accueilli chaleureusement, ce fut un chouette endroit pour rencontrer d'autres volontaires!

Nina et Fionn (qui se prononce "Fine", d'origine irlandaise), un couple de français, 26 ans, partis en voyage un mois avant nous, venus passer deux mois et demi à la Finca Pagliafora. Nous avons partagé de nombreux moments, du champ de papas aux parties de cartes autour d'un verre de Fernet le soir!

Zoé, la canadienne survoltée, ancienne volontaire de la ferme venue passer 4 mois il y a 7 ans. Nous l'avons vu une dizaine de jours, à notre arrivée.

Nicole, 26 ans, originaire d'Afrique du Sud, arrivée une dizaine de jours avant notre départ, avec qui nous avons eu le temps de partager pas mal de moments aussi! Elle nous a apporté la chaleur africaine dans ce grand froid d'hiver!

Merci à tous!

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Joyeux anniversaire Nina! Vous faites peur chicos!

Joyeux anniversaire Nina! Vous faites peur chicos!

Léo a réalisé un rêve: il s'est fabriqué un couteau! Son premier couteau!!! Tout fait main!!! A partir d'une vieille lime à acier rouillée, un bout de bois et un écrou de bronze... Merci à Rodolfo pour l'enseignement durant toute une semaine!!!

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora

A tous les amateurs de bidoche: voici un ASADO les gars!

Un mois à la Finca Pagliafora

Les aux revoirs de la ferme ont été émouvants. Ce fut difficile pour eux comme pour nous a priori. Ils nous ont proposé de repasser avant notre retour en France, chose que nous ferons avec un grand plaisir!

En vue de notre sérieux et de notre investissement à la ferme (que nous supposons...), qui plus est en vue de nos projets de ferme à venir... La famille nous a orienté vers un autre wwoofing, toujours dans la région de Mendoza, chez un ami à eux, Guillermo. Nous y sommes bien installés, bien que ce soit bien roots (pas d'eau, pas d'électricité, pas de douche à moins de 3km et toilettes sèches à 184 m de notre "casa" avec vue sur le ciel et les oiseaux qui passent! Humm).

Nous vous en dirons plus dans notre prochain article. Nous pensons y rester deux à trois semaines. Ensuite, direction le Chili...

Des bisous, on pense à vous. A bientôt!

Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora
Un mois à la Finca Pagliafora

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Manu 20/06/2016 11:15

Toute la MJC se joint à moi pour constater que ce voyage est instructif à tous niveaux.
Bonne continuation à vous deux
Manu

loic 19/06/2016 12:30

ça à l'air vraiment tout pourri votre voyage ... ( ahahaha )
ça donne envie de reprendre le sac à dos.
bonne continuation et hâte de lire votre prochaine étape
des bisous