Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lk-argentina

BOLIVIE, que de surprise!

4 Février 2017 , Rédigé par Léo et Karine

Hola la compania!


Après notre passage à la Finca Pagliafora, nous avons prit la route en direction du nord en prenant le temps de profiter une dernière fois (avant la prochaine...) de la Casona del Molina à Salta pour manger un dernier matambré argentin!


Nous avons passé quelques jours à plus de 35°C à Mendoza et Salta, le short et le t-shirt étant difficiles à supporter... Nous sommes arrivés via un bus de nuit sur les coup de 5h30 à La Quiaca, dernier village d'Argentine avant la frontière bolivienne. On était déjà rendu à 3442 mètre d'altitude, autant vous dire qu'on s'est gelé les miches et qu'on s'est jeté sur nos sacs pour récupérer sous-pull, pull, veste, écharpe, bonnet...
Un peu de marches jusqu'au passage de la douane, aussi laxiste que la première fois, aucune vérification des sacs... Et nous y voici, en Bolivie!

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

Arrivée à Villazon, côté bolivien, nous perdions 1h de plus qu'en Argentine par rapport à la France, soit 5h de décalage.


Première destination: Tarija.


Ayant eu un coup de coeur pour les condors, nous avions mis une priorité pour faire un trek dans la Vallée des Condors, à Rosilla dans la province de Tarija.


Premier bus bolivien, 6h de trajet, sans toilettes, avec des sièges bien tassés... On a eu la chance d'être tout au fond, sur une route de montagne pleine de bosses. Bon, on s'est pris quelques fois la vitre ou le plafond avec les rebonds au moment de fermer les yeux par fatigue.
 

Mendoza (plus au sud, Argentine), Salta (milieu Argentine) et Tarija (plus au nord, Bolivie)

Gros bus dans les petites routes de montagne, 5h30 de trajet... peu rassurant!
Gros bus dans les petites routes de montagne, 5h30 de trajet... peu rassurant!

Gros bus dans les petites routes de montagne, 5h30 de trajet... peu rassurant!

Mais le paysage est toujours aussi beau!
Mais le paysage est toujours aussi beau!

Mais le paysage est toujours aussi beau!

Arrivés 15h30 à Tarija, ville capitale de la province du même nom, nous étions redescendus à 1854 mètres d'altitude. Province magnifique, ville charmante. Nous avons retrouvé le côté chaleureux des boliviens qui nous avait plu à Tupiza quelques mois auparavant.


Nous avons passé deux jours, le temps de se retourner et d'organiser le trek, dans une auberge magnifique avec une propriétaire adorable, l'Hostel Kultur Berlin.

BOLIVIE, que de surprise!

Des matelas confortables... que bueno! C'est toujours une des meilleures surprises qu'on peut avoir en arrivant dans une auberge.

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

Nous avons contacté rapidement les deux organisateurs du tour dans la Vallée des Condors, Vincent un belge marié à Julia une bolivienne, vivant ensemble en Bolivie depuis une vingtaine d'année. Parmi leurs projets basés autour d'une ONG qu'ils ont monté, ils proposent depuis 6 ans un trek de 3 à 4 jours dans la vallée des condors, depuis Rosilla, un village au sud de Tarija, proche de la frontière argentine.

Le trek nous plaisait déjà, la rencontre avec eux a confirmé notre enthousiasme à y participer. Nous partions le lendemain pour Rosilla.

Mais avant, ils nous ont proposé de partager un repas au midi et de passer un bout d'après-midi ensemble. Au menu: trucha a la parilla (truite grillée).

Pas besoin de préciser qu'on s'est régalé!Pas besoin de préciser qu'on s'est régalé!
Pas besoin de préciser qu'on s'est régalé!

Pas besoin de préciser qu'on s'est régalé!

Nous sommes allés chez eux pour un petit café colombien (ramené de leur voyage en Colombie quelques jours avant). ça faisait longtemps qu'on n'en avait pas bu d'aussi bon! Nous avons rencontré leurs trois fils et Jesusa, leur employé de maison.

Puis nous sommes partis, direction Rosillas.

De Tarija à Rosillas (province de Tarija)

Nous avons fait un arrêt dans le village de Padcaya, très jolie, où nous avons gouté des empanadas blanqueadas, des empanadas fourrées au cayote (une courge sucrée et filandreuse). Muy rico!

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

Arrivés à Rosillas en fin d'après-midi, gîte proposant chambre, dortoir, cuisine et salon/salle à manger. Un espace de verdure au calme, dans un cadre magnifique avec vue sur la vallée.

Vue sur la vallée des Condors
Vue sur la vallée des Condors

Vue sur la vallée des Condors

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

Il s'agit du terrain sur lequel se trouve l'ancienne maison de Vincent et Julian, qu'ils ont proposé comme espace de travail et d'investissement pour l'ONG. Aujourd'hui, ils y accueillent les participants du trek, la veille du départ et le soir au retour du trek.

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

Peu de temps après notre arrivée, on nous a invité à participer à la traite des vaches et à la dégustation de l'Ambrosia, une boisson à base de Singani (alcool de raisin), sucre, cannelle et lait frais tiède tout juste sorti du pi.
 

Préparation des verres
Préparation des verresPréparation des verres

Préparation des verres

Session traite et dégustation
Session traite et dégustation
Session traite et dégustation
Session traite et dégustation
Session traite et dégustation
Session traite et dégustation

Session traite et dégustation

"T'as soif Boby?"

"T'as soif Boby?"

Au soir, nous avons eu l'occasion  de gouter un plat traditionnel bolivien, le "Saise", un mélange de pommes de terre, viande de boeuf hachée, petit pois, sauce tomate et épices, servi avec une salade de tomate (et d'oignons) et du riz blanc. Bien bon.

Saise bolivien

Saise bolivien

Mercredi 25 janvier 2017, nous partions à l'aube pour la vallée des condors. Nous avons rencontré notre guide Francisco, bolivien, guide de montagne depuis plus de 10 ans et passionné par son métier. Nous avons bien accroché avec lui.


Pour commencer le programme, 3h de marche relativement raide afin d'accéder au plateau où nous allions passer la nuit.

Au départ du gîte.

Au départ du gîte.

Notre destination

Notre destination

Un bout de route...

Un bout de route...

... et début de rando au milieu de la nature.
... et début de rando au milieu de la nature.

... et début de rando au milieu de la nature.

Quelques rencontres sympathiquesQuelques rencontres sympathiques

Quelques rencontres sympathiques

"Aller Marine, ça paaaaasse!"

"Aller Marine, ça paaaaasse!"

Une des premières vaches de notre trek, loin d'être la dernière que l'on a croisé...

Une des premières vaches de notre trek, loin d'être la dernière que l'on a croisé...

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
"T'en chies Marine?"

"T'en chies Marine?"

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Et notre premier condor dans les airs...

Et notre premier condor dans les airs...

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Belle vue sur Rosilla
Belle vue sur Rosilla
Belle vue sur Rosilla

Belle vue sur Rosilla

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
D'autres rencontres...

D'autres rencontres...

Arrivés au plateau, nous avons monté les tentes et pris le déjeuner, avec nos copines les vaches. Qu'est ce qu'elles sont curieuses, certaines gourmandes... On était content d'avoir un peu de bave de vache sur les duvets!

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

5 min après, nous étions repartis à la recherche des condors, plus en hauteur... sans Marine qui est restée pour se reposer dans sa tente.

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Vues superbes d'en haut
Vues superbes d'en haut
Vues superbes d'en haut
Vues superbes d'en haut
Vues superbes d'en haut
Vues superbes d'en haut
Vues superbes d'en haut
Vues superbes d'en haut

Vues superbes d'en haut

Et une quinzaine de condors vus de dessus, de dessous...
Et une quinzaine de condors vus de dessus, de dessous...
Et une quinzaine de condors vus de dessus, de dessous...
Et une quinzaine de condors vus de dessus, de dessous...

Et une quinzaine de condors vus de dessus, de dessous...

BOLIVIE, que de surprise!BOLIVIE, que de surprise!
Voila ce que ça peut donner quand on mâche des feuilles de coca!
Voila ce que ça peut donner quand on mâche des feuilles de coca!

Voila ce que ça peut donner quand on mâche des feuilles de coca!

En redescendant, on est tombé sur une carcasse de vache vieille de 2 semaines environ, l'endroit parfait pour y trouver des plumes de condor.

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

Retour au campement, Marine en train de dormir...

BOLIVIE, que de surprise!

Au soir, on a cuisiné au feu de bois, pour l'apéro quelques verres de vin et des discussions avec Francisco sur la Bolivie... On a mangé tôt profitant de la lumière du jour et du coup couchés tôt, à l'heure des poules.


La nuit fut courte pour Marine qui a eu mal à la tête, et Karine qui a été malade (intoxication alimentaire?)... Au réveil, impossible de manger quoi que ce soit. Franscico lui a préparé des infusion à base de sauge et de "muña" récupérées en pleine nature, et de feuilles de coca.

Nous devions redescendre le long d'une crête sur la montagne d'en face, au final, nous n'avons pas pris de risque et sommes redescendus au plus simple et au plus rapide... Et heureusement! Car l'état de Karine ne s'est pas amélioré les heures suivantes.

Au départ du campement

Au départ du campement

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!BOLIVIE, que de surprise!

Retour au gîte début d'après-midi, Karine est partie se coucher, une petite journée de jeune ça fait pas de mal! Léo et Marine ont savouré un asado, viande et légumes à gogo. Après l'effort, le réconfort.


Nous avons profité du reste de la journée pour nous reposer jusqu'au lendemain 17h. Nous ne pouvions pas espérer mieux comme endroit calme et agréable. Nous avons tout de même eu le droit à notre quart d'heure émotion à la vue de cette belle araignée dans notre chambre, au moment de regarder un film...

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Un moment détente au rio derrière le gîte
Un moment détente au rio derrière le gîte

Un moment détente au rio derrière le gîte

Repartis le soir-même en bus de nuit, direction Potosi. Nous entamions notre trajet jusqu'à la frontière péruvienne.

Bonne nuit!
Bonne nuit!

Bonne nuit!

Le samedi 28 janvier 2017 à 6h30,


arrivée à POTOSI

De Villazon (première ville après la frontière), Tarija à Potosi.

Entre fatigue et éclats de rire au réveil...
Entre fatigue et éclats de rire au réveil...

Entre fatigue et éclats de rire au réveil...

L'objectif: profiter de la journée à Potosi, visiter, découvrir... ne rentrer que le soir pour dormir et repartir le lendemain. En voyant l'état de l'auberge dans laquelle nous étions, ça n'a pas été difficile de se motiver, malgré le froid lié aux 4000 mètres d'altitude et la fatigue qui commence à se faire ressentir.

Un aperçu de notre chambre et salle de bain. Système de douche bidon qui, de toute façon, ne servait à rien car il n'y avait pas d'eau dans la salle de bain... Les draps brûlés par le fer à repasser... A ceci s'ajoute la moquette dégeu au sol, des trous dans le plafond, des cheveux et des poils dans les draps (qu'on a demandé à changer), pas de rideau à la fenêtre et le spot lumière en plein sur nos tronches pendant qu'on dormait, des prises inexistantes ou bien qui ne fonctionnaient pas, et on en passe...
Un aperçu de notre chambre et salle de bain. Système de douche bidon qui, de toute façon, ne servait à rien car il n'y avait pas d'eau dans la salle de bain... Les draps brûlés par le fer à repasser... A ceci s'ajoute la moquette dégeu au sol, des trous dans le plafond, des cheveux et des poils dans les draps (qu'on a demandé à changer), pas de rideau à la fenêtre et le spot lumière en plein sur nos tronches pendant qu'on dormait, des prises inexistantes ou bien qui ne fonctionnaient pas, et on en passe...

Un aperçu de notre chambre et salle de bain. Système de douche bidon qui, de toute façon, ne servait à rien car il n'y avait pas d'eau dans la salle de bain... Les draps brûlés par le fer à repasser... A ceci s'ajoute la moquette dégeu au sol, des trous dans le plafond, des cheveux et des poils dans les draps (qu'on a demandé à changer), pas de rideau à la fenêtre et le spot lumière en plein sur nos tronches pendant qu'on dormait, des prises inexistantes ou bien qui ne fonctionnaient pas, et on en passe...

Passé les épisodes de l'auberge, la visite de Potosi.


Nous avions visité Tupiza quelques mois auparavant et suite à nos quelques jours passés à nouveau dans le pays, la Bolivie est pour nous un pays surprenant. Nous vous faisons partager quelques photos drôles de choses qui ont attiré notre attention!

Réseau électrique de première jeunesse.

Réseau électrique de première jeunesse.

Quand on change le sens de la rue, pourquoi changer de panneau quand il est plus simple de le retourner?

Quand on change le sens de la rue, pourquoi changer de panneau quand il est plus simple de le retourner?

Cannettes de Rebull accrochées à l'arrière de la voiture des mariés.
Cannettes de Rebull accrochées à l'arrière de la voiture des mariés.

Cannettes de Rebull accrochées à l'arrière de la voiture des mariés.

Peintures murales de soutien aux mineurs de Potosi.
Peintures murales de soutien aux mineurs de Potosi.

Peintures murales de soutien aux mineurs de Potosi.

Potosi est depuis toujours une ville minière. Lors de la colonisation, les espagnols se sont rendus compte de l'importance des filons d'or et d'argent dans cette région. Il se disait à l'époque qu'il y avait assez d'argent dans les mines de Potosi pour en faire une route jusqu'en Espagne!


Les deux photos suivantes ont été prises à Tupiza, dans la province de Potosi.

Lutte contre la traite des êtres humains et notamment des enfants.

Lutte contre la traite des êtres humains et notamment des enfants.

Quand Jesus-Christ côtoie les filles en Bikini!

Quand Jesus-Christ côtoie les filles en Bikini!

Nous avons visité la maison de la monnaie, où a été battue la monnaie de presque toute l'Amérique du Sud jusque dans les années 1950.


Nous nous sommes promenés dans la ville toute la journée, passant par le marché artisanal, le marché populaire où l'on trouve absolument tout, vêtements, électroménager, nourriture, quincaillerie... ainsi que la fameuse "Chicha" (une sorte de bière de maïs déjà consommé par les incas et jusqu'à aujourd'hui).


Et pour faire une pause au milieu de cette ballade, nous sommes allés déguster une "Sopa de Mani" (soupe de cacahuètes) au marché.

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

Départ pour Uyuni le lendemain matin, seulement 3h de bus depuis Potosi.

 

 

De Villazon (première ville après la frontière), Tarija , puis Potosi (au nord) à Uyuni (à l'ouest).

Arrivés en milieu de journée, on a privilégié la sieste et un petit apéro le soir pour être en forme le lendemain.

Un mojito bolivien: feuilles de coca à la place de la menthe et ajout de liqueur de coca pour être sûr.
Un mojito bolivien: feuilles de coca à la place de la menthe et ajout de liqueur de coca pour être sûr.

Un mojito bolivien: feuilles de coca à la place de la menthe et ajout de liqueur de coca pour être sûr.

Lundi 30 Janvier 2017 (joyeux anniv' François!).

Deuxième passage dans le désert de sel. A la différence de la première fois, où l'on avait fait le tour de 4 jours, cette fois-ci on y est allé juste une journée. Gros décalage car on s'est retrouvé au milieu de quarante voitures qui faisaient le même tour... La Salar noir de monde c'est quand même pas pareil... Bon ça reste magnifique mais l'effet n'est pas le même.

 

Premier arrêt au "cimetière de trains", où se trouvent toutes les vieilles loco et les vieux wagons qui servaient à la base à transporter le sel et les minerais jusqu'à l'océan.

 

Un peu de monde sur les trains...
Un peu de monde sur les trains...
Un peu de monde sur les trains...

Un peu de monde sur les trains...

On est ensuite allé à Colchani, au marché artisanal pour touristes. On y a déjeuné avant d'aller enfin dans le Salar.

Maeva, ça te rappelle des souvenirs??
Maeva, ça te rappelle des souvenirs??

Maeva, ça te rappelle des souvenirs??

Un passage au "musée du sel": trois statues en sel posées au milieu des marchands d'artisanat.
 

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!

Après manger; on s'est rendu dans le désert. ENFIN!

Tout d'abord à l'ancien hostel de sel, devenu un musée. A cet endroit se trouve un statue du Dakar et un monument regroupant de nombreux drapeaux du monde entier.

 

Au début du Salar se trouvent des trous d'où sort l'eau thermale (très froide). Paraît-il que cette eau est très bonne pour les soucis d'articulation tels que l'arthrite, les rhumatismes...

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Les chinois craindraient-ils la pollution jusqu'en Bolivie, à plus de 3000m d'altitude???

Les chinois craindraient-ils la pollution jusqu'en Bolivie, à plus de 3000m d'altitude???

Les pieds et les mains tous blancs, c'est ça de se tremper dans l'eau salée...

Les pieds et les mains tous blancs, c'est ça de se tremper dans l'eau salée...

Puis nous sommes allés voir les fameux miroirs d'eaux (l'avantage, même la chance pour nous d'avoir vu le Salar à deux saisons différentes durant notre voyage!). Durant la saison des pluies, le Salar se couvre d'une pellicule d'eau reflétant les nuages, les montagnes, les gens... Encore une fois, notre guide a décidé de s'arrêter au milieux de toutes les autres voitures, pas moyen de le convaincre de s'éloigner un peu... Dommage. On s'est quand même fait une belle session photos.

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!BOLIVIE, que de surprise!
Retour en enfance avec les Jojo'sRetour en enfance avec les Jojo's
Retour en enfance avec les Jojo's

Retour en enfance avec les Jojo's

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!BOLIVIE, que de surprise!
Petite galère de batterie dans le desert, ç'aurait été étonnant qu'il ne se passe rien!

Petite galère de batterie dans le desert, ç'aurait été étonnant qu'il ne se passe rien!

Sur le toit du 4X4

Sur le toit du 4X4

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Et pour finir le coucher de soleil sur le Salar, sous l'orage.

Et pour finir le coucher de soleil sur le Salar, sous l'orage.

Une fois terminé le tour dans le Salar, nous avons pris un bus de nuit pour La Paz, puis un autre à destination du célèbre Lac Titicaca!

 

Mardi 31 Janvier 2017, passage éclair à La Paz où nous avons décidé de ne pas nous arrêter car ras-le-bol des capitales encombrées et polluées! 1h après nous avons repris un bus en direction de Copacabana (et oui, en Bolivie!) pour nous rendre au bord du lac.

De Villazon, Tarija , Potosi puis Uyuni jusqu'à Copacabana (au nord, à la frontière péuvienne).

Au marché de Copacabana.

Au marché de Copacabana.

De là, nous avons pris un bateau pour nous rendre sur l'île du soleil où, selon la légende inca, serait né le soleil.

De Copacabana à l'Isla del Sol

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Aux abords de l'île.
Aux abords de l'île.

Aux abords de l'île.

Une petite bouteille de rouge peruvien sur une plage du lac pour fêter notre arrivée.

Une petite bouteille de rouge peruvien sur une plage du lac pour fêter notre arrivée.

Un petit restau le soir puis nous sommes allés nous coucher tôt pour adirer le lever du soleil le lendemain matin.

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Un drôle de nuage...

Un drôle de nuage...

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Quelques photos au lever du jour.
Quelques photos au lever du jour.
Quelques photos au lever du jour.
Quelques photos au lever du jour.
Quelques photos au lever du jour.
Quelques photos au lever du jour.
Quelques photos au lever du jour.
Quelques photos au lever du jour.

Quelques photos au lever du jour.

Petite marche au matin pour aller visiter des ruines incas.

BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
BOLIVIE, que de surprise!
Rencontre avec une peite dame filant la laine de lama.

Rencontre avec une peite dame filant la laine de lama.

Un autel sacrificiel et des ruines de maisons.Un autel sacrificiel et des ruines de maisons.

Un autel sacrificiel et des ruines de maisons.

Puis la récompense en fin de marche en mettant les pieds dans l'eau.T'avais chaud Marine?
Puis la récompense en fin de marche en mettant les pieds dans l'eau.T'avais chaud Marine?

Puis la récompense en fin de marche en mettant les pieds dans l'eau.T'avais chaud Marine?

Et l'ultime réconfort avec un Inca Kola, boisson millénaire, en revenant à Copacabana... Une horreur!

BOLIVIE, que de surprise!

Ces onze jours en Bolivie nous aurons surpris de bout en bout. Nous sommes heureux d'y être passé, même si le tourisme de masse nous a quelque peu refroidi sur la fin. Nous tâchons tout de même de ne pas rester sur ces dernières impressions car la Bolivie est un pays magnifique qui gagne à être connu. Merci à toutes les personnes formidables que nous avons rencontré!

Prochaine étape, le Pérou!


Hasta pronto amigos!


Muchos besos!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article