Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lk-argentina

PEROU, pays du goût...

13 Février 2017 , Rédigé par Léo et Karine

PEROU, pays du goût...

Mercredi 1er février 2017, nous quittions la Bolivie dans un bus de nuit, pour changer. Passage à la douane long mais peu strict encore une fois.


Nous sommes arrivés directement à Cusco vers 6h du matin. Après les quelques nuits passées en bus, le trek précédent et la fatigue bien cumulée à ce stade de notre voyage, autant vous dire qu'on a passé notre première journée à Cusco à dormir! Journée OFF nécessaire pour mieux rattaquer après et notamment en vue du fameux Machupicchu que nous prévoyions de faire!

De Copacabana (Bolivie) à Cusco (Pérou).

Nous avons pu admirer la vue sur Cusco depuis la terrasse de l'hostel...

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

Quelques photos de la ville en elle-même, très charmante et très agréable! Nous avons eu un coup de coeur! C'est tout à fait le genre de ville où nous aurions aimé y rester quelques jours de plus. Et ça a aussi été le moment de nos premières rencontres avec les péruviens... que nous avons trouvé hyper chaleureux, posés, plutôt honnêtes et sincères, ce qui s'est vérifié tout au long de notre passage au Pérou. Nous avons déjà envie de revenir...

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

Un petit tour dans les hauteurs de Cusco, point de vue depuis le Cristo Lé.. euh Blanco

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

Nous étions très peu renseigné sur le Pérou et une chose pour laquelle on a été très agréablement surpris... la culture culinaire! Que rico!!! Tant dans la variété des plats que dans l'originalité. La cuisine péruvienne est en bonne partie influencée par les saveurs chinoises et japonaise, un régal!

Ils ont aussi leurs spécialités à savoir...


La cuisine de l'Alpaca (Alpaga en Argentine, de la famille du lama), que nous avons gouté la première fois dans un Saltado de Alpaca, plat réputé et apprécié! Il s'agit de viande d'Alpaca, de frites, de légumes, d'oignons et épices revenus dans un wok.

PEROU, pays du goût...

Mais également le fameux "Ceviche", plat de poisson cru mariné dans de l'huile et du jus de citron, assaisonné de coriandre, oignons et piment. Un peu fort peut-être mais un vrai régal. Même Marine qui d'ordinaire n'aime pas le poisson cru a aimé ça! Généralement accompagné de patate douce, certains restaurants ajoutent du maïs, des haricot ou autres pour atténuer la force du piment.

Le premier que nous avons dégusté a été dans un restaurant "cantine" de Cusco, où se côtoient touristes et locaux, et animé par des danseurs en costumes et masques traditionnels.

Au menu: Ceviche en entrée, truite pour Marine, canard sauce curry pour Karine (elle a enfin pu manger du canard dont elle rêvait depuis longtemps), et "Chicharon de Cerdo" (morceaux de porc frits) pour Léo. Un repas copieux!

Ces danseurs masqués font la danse de l'homme ivre (symbolisant l'homme qui buvait pour traverser les montagnes de nuit): bouteille à la main et titubant, ils vont chercher les dames de la salle pour les faire danser.
Ces danseurs masqués font la danse de l'homme ivre (symbolisant l'homme qui buvait pour traverser les montagnes de nuit): bouteille à la main et titubant, ils vont chercher les dames de la salle pour les faire danser.
Ces danseurs masqués font la danse de l'homme ivre (symbolisant l'homme qui buvait pour traverser les montagnes de nuit): bouteille à la main et titubant, ils vont chercher les dames de la salle pour les faire danser.
Ces danseurs masqués font la danse de l'homme ivre (symbolisant l'homme qui buvait pour traverser les montagnes de nuit): bouteille à la main et titubant, ils vont chercher les dames de la salle pour les faire danser.
Ces danseurs masqués font la danse de l'homme ivre (symbolisant l'homme qui buvait pour traverser les montagnes de nuit): bouteille à la main et titubant, ils vont chercher les dames de la salle pour les faire danser.
Ces danseurs masqués font la danse de l'homme ivre (symbolisant l'homme qui buvait pour traverser les montagnes de nuit): bouteille à la main et titubant, ils vont chercher les dames de la salle pour les faire danser.

Ces danseurs masqués font la danse de l'homme ivre (symbolisant l'homme qui buvait pour traverser les montagnes de nuit): bouteille à la main et titubant, ils vont chercher les dames de la salle pour les faire danser.

Ceviche de pescado

Ceviche de pescado

Truite frite, canard au curry et "chicharron" de cochon
Truite frite, canard au curry et "chicharron" de cochon
Truite frite, canard au curry et "chicharron" de cochon

Truite frite, canard au curry et "chicharron" de cochon

Nous avons bien entendu goûté au "Pisco Sour" péruvien. Et oui, si vous vous en rappelez, le Chili et le Pérou se disputent depuis toujours la paternité du Pisco, l'alcool de raisin de la région. Bon entre nous, pas vraiment de différence de goût. Ce cocktail (Pisco, blanc d'oeuf battu, sucre, citron), quand il est bien préparé est aussi bon au Chili qu'au Pérou!

 

Pisco Sour péruvien

Pisco Sour péruvien

Nous avons bu ce Pisco Sour à l'apéro, avant de déguster une spécialité locale, incontournable: le Cuy (se prononce "couille" ou "coui" selon la région). En français, le cochon d'inde.

Et oui, ici, c'est un plat de fête parmi les plus appréciés. Il se mange cuit au four en terre, accompagné de patates andine et d'un légume farci, le rocoto. On nous a bien expliqué: il faut tout manger, la peau, la tête, tout! Au moment de s'y mettre, Léo a tout de même eu un petite hésitation en se rappelant tous les cochons d'inde qu'il a eu dans son enfance. C'était bon mais un peu particulier et en effet, si on ne mange pas tout, ça fait peu à manger! Proche d'aucune viande habituelle pour nous.

On vous entend d'ici... "oh le pauvre!"
On vous entend d'ici... "oh le pauvre!"On vous entend d'ici... "oh le pauvre!"
On vous entend d'ici... "oh le pauvre!"On vous entend d'ici... "oh le pauvre!"

On vous entend d'ici... "oh le pauvre!"

Bon la bouffe est bonne, certes, mais on n'a pas non plus passé 10 jours juste à manger!

On s'est organisé pour aller visiter un des lieux les plus célèbres du monde, mythique et mystique, chargé d'histoire: le Machupicchu.

Alors, plusieurs possibilités: le faire avec une agence de tour et payer en moyenne 450€ les trois jours, ou s'y rendre par ses propres moyens et être prêt à faire un peu de sport.

Le programme fut pour nous le suivant: prendre un bus de Cusco pour se rendre à Hidroelectrica. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une centrale hydroélectrique située au milieu des montagnes.

D'ailleurs on a encore eu du bol avec la navette, un pneu de crevé!

6h de navette sur les chemins de montagne... Le paysage en vaut vraiment le coup. Impressionnant par moment, dans ces moments là, vaut mieux se dire que le chauffeur a l'habitude et qu'il gère!
6h de navette sur les chemins de montagne... Le paysage en vaut vraiment le coup. Impressionnant par moment, dans ces moments là, vaut mieux se dire que le chauffeur a l'habitude et qu'il gère!
6h de navette sur les chemins de montagne... Le paysage en vaut vraiment le coup. Impressionnant par moment, dans ces moments là, vaut mieux se dire que le chauffeur a l'habitude et qu'il gère!

6h de navette sur les chemins de montagne... Le paysage en vaut vraiment le coup. Impressionnant par moment, dans ces moments là, vaut mieux se dire que le chauffeur a l'habitude et qu'il gère!

Troisième possibilité pour se rendre au Machupicchu: en VTT, pour les grands sportifs!

Troisième possibilité pour se rendre au Machupicchu: en VTT, pour les grands sportifs!

De là, part un train qui monte à Aguas Calientes, le village au pied du Machu Picchu. Encore une fois très cher, nous avons choisi l'autre option qui consiste à longer les rails jusqu'au village, soit environ 2h30 de marche. Cette marche faisant aussi partie de la marche du Machupicchu, nous l'avons fait de bon coeur et il aurait été dommage de ne pas la faire.

 

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

Joli mais fatiguant car comme on l'a appris en arrivant, cette région est la partie haute de la Selva, la forêt amazonienne. Du coup le climat y est chaud et humide.

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
On s'en est mis plein la vue!
On s'en est mis plein la vue!
On s'en est mis plein la vue!
On s'en est mis plein la vue!
On s'en est mis plein la vue!
On s'en est mis plein la vue!
On s'en est mis plein la vue!

On s'en est mis plein la vue!

Les bananiers
Les bananiers

Les bananiers

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
Nous sommes arrivés en soirée et sans le savoir, au loin, nous apercevions déjà la Cité de l'Inca en haut du Machupicchu...

Nous sommes arrivés en soirée et sans le savoir, au loin, nous apercevions déjà la Cité de l'Inca en haut du Machupicchu...

Nous avons trouvé très drôle le fait d'interdir formellement le passage à pied par le tunnel sans proposer aucun autre itinéraire piéton!
Nous avons trouvé très drôle le fait d'interdir formellement le passage à pied par le tunnel sans proposer aucun autre itinéraire piéton!

Nous avons trouvé très drôle le fait d'interdir formellement le passage à pied par le tunnel sans proposer aucun autre itinéraire piéton!

Arrivés à Agua Calientes en début de soirée, on s'y attendait, lieu exclusivement touristique. Des resto, des hostels de partout... Pour autant, village charmant en bord de rio, et calme si on exclut le bruit de la rivière et du train qui passe toutes les heures, de 6h à minuit! On s'attendait à ce que ce soit plus excessif financièrement pour un site aussi touristique. On a été surpris.

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
Scultures de pierre qui décorent le village
Scultures de pierre qui décorent le village
Scultures de pierre qui décorent le village
Scultures de pierre qui décorent le village
Scultures de pierre qui décorent le village
Scultures de pierre qui décorent le village

Scultures de pierre qui décorent le village

Des chiens... qui décorent le village?
Des chiens... qui décorent le village?
Des chiens... qui décorent le village?

Des chiens... qui décorent le village?

On est sorti boire un verre, manger un bout (on s'est d'ailleurs régalé, ça vous étonne?) et couchés pas trop tard car le programme est chargé et commence tôt!


Réveil 4h30, départ 4h50 de l'hostel...

"Motivé, motivé, il faut se motiver!"

"Motivé, motivé, il faut se motiver!"

Et on l'est!!!

Et on l'est!!!

On s'est basé sur les informations qu'on avait concernant l'ascension, à savoir entre 2h et 2h30 de marche en passant par le chemin qui coupe la route (un long escalier taillé dans la roche).

Ca grimpe mais ce n'est pas insurmontable. Léo l'a fait en un peu moins d'une heure, Karine en une heure et Marine, qui a décidé de suivre la route qui était moins raide, en 2h. Pas si long que ça au final!

Heureusement par contre qu'on l'a fait très tôt le matin parce qu'à 6h du mat' en haut, il faisait déjà bien chaud et bien moite...

Un petit maté en début d'ascension pour se donner des forces
Un petit maté en début d'ascension pour se donner des forces
Un petit maté en début d'ascension pour se donner des forces

Un petit maté en début d'ascension pour se donner des forces

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
6h20, le bonheur d'être arrivé au sommet, surtout avec ce qui nous attend!

6h20, le bonheur d'être arrivé au sommet, surtout avec ce qui nous attend!

"Aller Marine, aller Marine, aller..."
"Aller Marine, aller Marine, aller..."

"Aller Marine, aller Marine, aller..."

Voilà le chemin qu'on a parcouru. Marine tu t'es un peu rallongée non?

Voilà le chemin qu'on a parcouru. Marine tu t'es un peu rallongée non?

L'entrée dans la Cité de l'Inca.

L'entrée dans la Cité de l'Inca.

Un guide est venu à notre rencontre, ça tombait bien, on s'apprêtait à en chercher un. Nous étions partis pour 3h de visite de la Cité de l'Inca. Nous revoyons nos têtes au moment de passer la petite maison qui cachait la première vue sur la cité... Nous étions sans voix face à la beauté du lieu et nous avions hâte d'en découvrir son histoire!

 

En parlant d'histoire...


Selon les différentes recherches qui ont été menées, il semble que le Machupicchu ait été une cité habitée par l'élite de l'empire. Les architectes, les astronomes, les prêtres, mais aussi par une caste moins élevée: les ouvriers et les paysans. En effet, il y avait besoin de main d’œuvre pour nourrir et loger tout ce petit monde!

La cité a également été construite pour accueillir de temps à autre l'Inca. Nous avons appris qu'en réalité "les incas" était une déformation car il n'y avait en réalité qu'un seul Inca: l'empereur, le dieu vivant. Le peuple portait le nom de Quechua.

 

 

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

L'architecture inca est encore aujourd'hui le sujet de nombreuses interrogations. En effet, les constructions incas sont surprenantes car elles furent réalisées sans aucun type de mortier pour lier les pierres. Toutes sont taillées et polies sur mesure, s'emboitant parfaitement les unes avec les autres et possédant des angles arrondis.

On constate ici que la restauration des bâtiments laisse à désirer en comparaison avec les constructions originales!
On constate ici que la restauration des bâtiments laisse à désirer en comparaison avec les constructions originales!
On constate ici que la restauration des bâtiments laisse à désirer en comparaison avec les constructions originales!
On constate ici que la restauration des bâtiments laisse à désirer en comparaison avec les constructions originales!

On constate ici que la restauration des bâtiments laisse à désirer en comparaison avec les constructions originales!

Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.
Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.
Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.
Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.
Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.
Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.
Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.
Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.

Le Machupicchu est entouré par deux montagnes: le Machupicchu (quelle surprise!) qui signifie en Quechua "Vielle montagne", et le Huaynapicchu, qui signifie "jeune montagne". Ici en fond le Huaynapicchu.

Les Incas avaient des connaissances très avancées en termes d'astronomie. Nombre de leur croyances (le dieu soleil, la lune, les constellations) mais aussi leur quotidien (météo, agriculture) étaient liés à l'observation du ciel.

Cette pierre taillée est parfaitement orientée sur les quatre points cardinaux. Vérification faite boussole en main!

Cette pierre taillée est parfaitement orientée sur les quatre points cardinaux. Vérification faite boussole en main!

Cette pierre se nomme Intihuatana, c'est la roche d'observation astronomique, dont l'utilisation est trop complexe pour qu'on vous l'explique sans se tromper. Tu vois quelque chose Karine??

Cette pierre se nomme Intihuatana, c'est la roche d'observation astronomique, dont l'utilisation est trop complexe pour qu'on vous l'explique sans se tromper. Tu vois quelque chose Karine??

Les miroirs d'eau. Comme toujours dans la culture inca, la dualité est présente: l'un pour l'observation du soleil, l'autre pour celle de la lune. L'un pour le jour, l'autre pour la nuit. L'un "masculin", l'autre "féminin".

Les miroirs d'eau. Comme toujours dans la culture inca, la dualité est présente: l'un pour l'observation du soleil, l'autre pour celle de la lune. L'un pour le jour, l'autre pour la nuit. L'un "masculin", l'autre "féminin".

Le temple de la montagne. Cette roche est taillée pour représenter la forme des montagnes qui entourent le Machupicchu (derrière les nuages). Il suffisait au peuple de faire les demandes divines auprès de cette pierre sans avoir à se rendre sur chaque montagne.

Le temple de la montagne. Cette roche est taillée pour représenter la forme des montagnes qui entourent le Machupicchu (derrière les nuages). Il suffisait au peuple de faire les demandes divines auprès de cette pierre sans avoir à se rendre sur chaque montagne.

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
La descente, la faim au ventre et les jambes qui tirent
La descente, la faim au ventre et les jambes qui tirent
La descente, la faim au ventre et les jambes qui tirent

La descente, la faim au ventre et les jambes qui tirent

Enfin arrivés, on n'en pouvait plus...

Enfin arrivés, on n'en pouvait plus...

En fait non! On était hyper bien! On a même bu une bière pour fêter ça!
En fait non! On était hyper bien! On a même bu une bière pour fêter ça!

En fait non! On était hyper bien! On a même bu une bière pour fêter ça!

Le lendemain matin, nous étions repartis direction Hidroelectrica. On a profité d'avoir du temps pour visiter le jardin botanique sur le chemin le long des rails.

Dans les pas de l'Inca?

Dans les pas de l'Inca?

Le premier jardin botanique qui était indiqué nous a paru quelque peu abandonné...

La Selva reprend ses droits!
La Selva reprend ses droits!

La Selva reprend ses droits!

Le second un peu moins!

Visite des jardins de Mandor. Une courte promenade dans la Selva, à la découverte des orchydées.

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
De jolies fleurs tropicales... Et un rhododendron!
De jolies fleurs tropicales... Et un rhododendron!
De jolies fleurs tropicales... Et un rhododendron!
De jolies fleurs tropicales... Et un rhododendron!
De jolies fleurs tropicales... Et un rhododendron!
De jolies fleurs tropicales... Et un rhododendron!
De jolies fleurs tropicales... Et un rhododendron!

De jolies fleurs tropicales... Et un rhododendron!

La fôret tropicale peut parfois être source d'inspiration de l'imaginaire. "Attention les filles, un dinosaure!!"
La fôret tropicale peut parfois être source d'inspiration de l'imaginaire. "Attention les filles, un dinosaure!!"
La fôret tropicale peut parfois être source d'inspiration de l'imaginaire. "Attention les filles, un dinosaure!!"

La fôret tropicale peut parfois être source d'inspiration de l'imaginaire. "Attention les filles, un dinosaure!!"

La visite du Machupicchu restera pour nous l'un des moments forts de ce voyage. Ce lieu perdu, oublié pendant des siècles, garde quelque chose de mystique.

De retour à Cusco, nous nous sommes reposés une nuit avant de profiter du luxe que nous nous sommes offerts, le premier en un an: un avion de Cusco à Lima! On a ainsi économisé 22h de bus en route de montagne et éviter une fatigue certaine qui nous aurait ralenti dans les jours suivants, à ce moment du voyage où les choses s'accélèrent.

Lima vue du ciel, ça donne pas envie de s'y arrêter...
Lima vue du ciel, ça donne pas envie de s'y arrêter...
Lima vue du ciel, ça donne pas envie de s'y arrêter...

Lima vue du ciel, ça donne pas envie de s'y arrêter...

"Republica del Cacao", dans les galeries de l'aéroport

"Republica del Cacao", dans les galeries de l'aéroport

Nous sommes arrivés à Lima le mercredi 8 février 2017, repartis quasi aussitôt en bus de nuit, direction Piura, dans le nord du Pérou. Au matin dans le bus, nous pouvions déjà admirer le changement de paysage.

De Cusco à Lima, de Lima à Piura, au nord du Pérou.

Dans le bus pour Piura, dans le nord du pays, en direction des belles plages de la côte pacifique. Il a l'air d'avoir plus quelques gouttes...
Dans le bus pour Piura, dans le nord du pays, en direction des belles plages de la côte pacifique. Il a l'air d'avoir plus quelques gouttes...
Dans le bus pour Piura, dans le nord du pays, en direction des belles plages de la côte pacifique. Il a l'air d'avoir plus quelques gouttes...
Dans le bus pour Piura, dans le nord du pays, en direction des belles plages de la côte pacifique. Il a l'air d'avoir plus quelques gouttes...
Dans le bus pour Piura, dans le nord du pays, en direction des belles plages de la côte pacifique. Il a l'air d'avoir plus quelques gouttes...

Dans le bus pour Piura, dans le nord du pays, en direction des belles plages de la côte pacifique. Il a l'air d'avoir plus quelques gouttes...

On avait entendu parler de Mancora et ses plages magnifiques. On nous a dit aussi que c'était très touristique, noir de monde.

On a donc choisi de s'arrêter à Los Organos, à 2h30 de Piura, plus petit village, plus tranquille avec d'aussi belles plages.

Photos de Los Organos
Photos de Los Organos
Photos de Los Organos
Photos de Los Organos
Photos de Los Organos

Photos de Los Organos

Au premier jour, nous avons eu beaucoup de pluie.. chaude, enfin début d'après-midi ça s'est dégagé et nous sommes allés profiter de la plage.


Le climat est impressionnant: même température  en tout endroit quelque soit l'heure de la journée, dans la mer, en dehors, dans l'auberge, sous la douche... Pas de différence et pas de vent. Pour autant, on n'étouffait pas et ce fut bien agréable!

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
Le p'tit vendeur de glaces, pas facile dans le sable!

Le p'tit vendeur de glaces, pas facile dans le sable!

Le même poisson, d'un côté tout séché, de l'autre avec sa chair!
Le même poisson, d'un côté tout séché, de l'autre avec sa chair!

Le même poisson, d'un côté tout séché, de l'autre avec sa chair!

On trouve un peu de tout sur la plage...
On trouve un peu de tout sur la plage...

On trouve un peu de tout sur la plage...

Sébastien et toute sa familia
Sébastien et toute sa familiaSébastien et toute sa familia

Sébastien et toute sa familia

Léo VS Monsieur Crabe

Léo VS Monsieur Crabe

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

Le lendemain, nous partions pour la plage d'El Ñuro. Nous avions entendu parler d'un site où nous pouvions nager avec les tortues...


Départ en Taxi'moto! Il fallait bien qu'on le test au moins une fois!

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
Arrivés à El Ñuro

Arrivés à El Ñuro

Nous ne savions pas tellement à quoi s'attendre. Partir en bateau? Aller nager en pleine mer avec les tortues?


En arrivant sur le quai, on a aperçu une surface délimitée par des bouées dans laquelle des enfants et leurs parents se baignaient, entourés de tortues... On a espéré faire mieux!

PEROU, pays du goût...

En discutant avec un employé, celui-ci nous propose une baignade de 20 min pour 2 soles (moins de 0,60€) ou de partir 1h en bateau pour 10 soles (environ 2,85€). On n'a pas tellement hésité!

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...PEROU, pays du goût...

Le bateau s'est éloigné du quai... puis est revenu... pour aller s'arrêter à 30 mètres de la surface délimitée par les bouées! Une blague! Bien sûr, nous n'étions pas le seul bateau de touristes à nous arrêter à cet endroit. Nous avons finalement été gagnants en temps de baignade et dans les échanges avec le pêcheur qui nous a emmené!

Léo et Marine (bien que pas trop rassurée) ont tout de même réussi à prendre plaisir malgré le contexte touristique et allant à l'encontre de la nature... Les tortues étaient là uniquement dans l'intérêt de manger les bouts de calamar que leurs jetaient les pêcheurs, autrement, il n'y aurait pas de tortues!


Karine ne s'est pas baignée, l'eau était trouble et du coup ce fut peu rassurant! Pour autant, elle n'a pas perdu son temps, que de plaisir de voir Léo et Marine dans l'eau et de prendre les photos.

 

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

Avant la baignade, on nous dit bien "les tortues ne sont pas méchantes, elles ne mordent pas...."


... mentira!

La cuisse de Léo

La cuisse de Léo

"Elles mordent les tortues..."
"Non, elles ne mordent pas les tortues."
"Bah si qu'elles mordent les tortues!!! Regardez!!!"

Après baignade, un gars venu d'un autre bateau est arrivé avec un requin dans les mains, cadeau!

 

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

Puis nous avons partagé un temps de pêche depuis le bateau. Ici, ils pêchent avec une ligne, un hameçon et un appât! Rien de plus.

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
ça mord...

ça mord...

Et de un! Léo s'en est bien tiré, il a pêché un "lisa".

Et de un! Léo s'en est bien tiré, il a pêché un "lisa".

Non, celle-ci il ne l'a pas pêché!

Non, celle-ci il ne l'a pas pêché!

Après toute ces émotions intra-marines, on a décidé de continué sur notre lancée en rentrant à pieds le long de la plage jusqu'à Los Organos. Environ 1h de marche qu'on nous a dit. Plutôt 2h30 oui!! Enfin ça en valait la peine, malgré les coups de soleil...

PEROU, pays du goût...PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...PEROU, pays du goût...PEROU, pays du goût...
On a assisté à la migration des oies sauvages! Euh non, c'est des pélicans ça!!On a assisté à la migration des oies sauvages! Euh non, c'est des pélicans ça!!

On a assisté à la migration des oies sauvages! Euh non, c'est des pélicans ça!!

Des "Jote de cabeza roja", charognards de la famille des vautours.Des "Jote de cabeza roja", charognards de la famille des vautours.

Des "Jote de cabeza roja", charognards de la famille des vautours.

Des oiseaux marins nommés ici "Tijereta".Des oiseaux marins nommés ici "Tijereta".

Des oiseaux marins nommés ici "Tijereta".

On a dû passer par les rochers, avec la marée montante et des vagues de plus en plus grosses. Une ou deux nous ont d'ailleurs bien surpris! On y a gagné quelques beaux coquillages rangés au fonds des poches.

PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...
PEROU, pays du goût...

Retour au bercail...

Pour se remettre de ces émotions, une fois n'est pas coutume, on s'est offert un petit cocktail bien frais et bien mérité!

Un régal la Piña Colada!Un régal la Piña Colada!Un régal la Piña Colada!

Un régal la Piña Colada!

On a commencé en parlant de bouffe, on finit en parlant de bouffe!


Bien entendu, vu la région, on a mangé des fruits exotiques à gogo, en salade au petit dèj, en jus toute la journée, en cocktails le soir...

Mangue, maracuya, granadilla, bananes, chirimoya
Mangue, maracuya, granadilla, bananes, chirimoya

Mangue, maracuya, granadilla, bananes, chirimoya

On a profité d'être au bord de l'océan pour manger du poisson et des crustacés presque à tous les repas! Ceviche, poisson frits, riz aux crustacés, crevettes grillées, poisson en sauce épicée et on en passe...

PEROU, pays du goût...
"Salteado de pescado"

"Salteado de pescado"

"Pescado a lo macho"

"Pescado a lo macho"

Les voyageurs en vacances.

Les voyageurs en vacances.

Nous gardons un excellent souvenir du Pérou, dix jours, c'est bien cours et nous quittons le pays avec un petit gout de trop peu!  Au grand plaisir d'y revenir pour en découvrir davantage! Peut-être découvrir un peu plus la partie amazonienne?

Gros bisous à vous qui nous suivez, à venir Equateur et Colombie!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article