Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lk-argentina

Memorias de la Tierra: deux semaines et demi de "retour aux sources"

21 Juin 2016 , Rédigé par Léo et Karine

Memorias de la Tierra: deux semaines et demi de "retour aux sources"
Memorias de la Tierra: deux semaines et demi de "retour aux sources"

Wouahou! C'est la fête! Deux articles en 3 jours!

 

Partis de la Finca Pagliafora en direction de Lujan où nous avons vécu notre seconde expérience de wwoofing... à 50 Km de Tunuyan, à 15 Km de Mendoza, chez Guillermo, à la Huerta "Memorias de la Tierra", un maraichage bio. Maison rustique, en mauvais état et pour cause, elle a brulé il y a 5 ans environ... Sur six pièces, seulement trois ont un toit, dont une qui fut notre habitation pendant notre séjour (salon + chambre).

On vous dresse le tableau:

Pas d'électricité, donc pas de chauffage, pas d'eau courante ni de salle de bain. 3 Km (à pied ou à vélo) à faire pour aller prendre une douche chez Pablo, un des gars qui travaille à la ferme. Autrement toilette de chat avec de l'eau chauffée sur le feu.

Toilettes sèches (un trou dans la terre avec une palette percée au dessus) à 184 m de notre chambre (et oui, Karine a compté). Et à ciel ouvert, pour pouvoir observer les oiseaux...

Cuisine en extérieur et vaisselle à l'eau froide.

Dans les plus: une chambre avec un grand lit (après les auberges où nous dormions dans des lits simples dans des dortoirs de 6 ou 8) et une cheminée dans notre "salon". Petit plaisir du soir qui est aussi une nécessité par ces temps froids: faire une bonne flambée pour se réchauffer.

Jolie maison, non?
Jolie maison, non?
Jolie maison, non?
Jolie maison, non?

Jolie maison, non?

Salon et chambre, sol en terre et araignées dans les coins dont une qui, après vérification, était bien une veuve noire... Elle a fini sous ma chaussure!
Salon et chambre, sol en terre et araignées dans les coins dont une qui, après vérification, était bien une veuve noire... Elle a fini sous ma chaussure!

Salon et chambre, sol en terre et araignées dans les coins dont une qui, après vérification, était bien une veuve noire... Elle a fini sous ma chaussure!

Les fameuses toilettes au milieu du champs!
Les fameuses toilettes au milieu du champs!

Les fameuses toilettes au milieu du champs!

A la douche les crasseux! Déjà transpirants après le trajet retour, il n'y a plus qu'à y retourner...

A la douche les crasseux! Déjà transpirants après le trajet retour, il n'y a plus qu'à y retourner...

La ferme appartient à un français, Philippe, qui n'y vit plus depuis que la maison a brulé.Voici deux ans qu'Il a proposé à Guillermo de s'y installer et d'y mener son projet exploitation bio en permaculture.

Plusieurs personnes travaillent ici: Guillermo est responsable de la Huerta. Pablo y travaille avec lui. Hippolyto et un auyre Pablo cultivent pour eux des parcelles du terrain. En échange, Pablo loue sa parcelle et Hippolyto met son tracteur à disposition des autres.

Il faut préciser que nous avons été les tous premiers volontaires accueillis à la Huerta.

Pour nous, le gros du travail a été de planter de l'origan pour Hippolyto.

La difficulté majeure a été que nous étions seuls quasiment tous les jours, pour travailler, pour manger, pour vivre. En effet, pour diverses raisons personnelles et professionnelles, Guillermo, Pablo, Hippolyto n'étaient presque jamais là.

Nous avons également rencontré Gustavo, étrange argentin solitaire qui vit à la ferme depuis un an et demi. En échange du logement, il s'occupe des animaux et garde la ferme. Il parle seul et s'isole souvent. Nous avons finis par soupçonner qu'il était mal à l'aise en présence prolongée de personnes à la Huerta. Ainsi nous nous sommes retrouvés un soir, Gustavo parti on ne sait où, pendant trois jours, à garder la ferme...

Ce qui nous a valu quelques inquiétudes. On nous a expliqué que la ferme avait brulée à cause de voisins n'aimant beaucoup qu'un étranger s'installe ici... D'autre part, Guillermo nous a expliqué qu'il y avait beaucoup de vols d'animaux et notamment de chevaux dans le coin et qu'il fallait donc qu'il y ait constamment quelqu'un présent à la ferme. Du coup, quand on s'est retrouvé le premier soir, seuls, avec les chiens qui aboient sans cesse, la mule qui hennit (son cris ressemble à un hurlement humain...) et les coqs qui chantent à 2h30 du matin, on faisait pas les fiers, Léo en caleçon dehors avec la lampe torche pour vérifier qu'il n'y avait personne, Karine les deux oreilles décollées de l'oreiller pour guêter les bruits étranges...

Finalement, il ne s'est jamais rien passé et nous avons tenu cette petite ferme comme des chefs pendant trois jours!

On a géré les animaux, ce qui nous a plu. Surtout à Karine qui a pris beaucoup de plaisir à s'occuper de la mule Charly, et des chiens et chats, comme à la maison! On a fait notre boulot dans le champ plusieurs jours d'affilé et à force de manipuler l'origan, on ne peut plus le sentir maintenant!

Guillermo a trouvé deux, trois autres tâches à nous confier pour changer un peu des plants d'origan, notamment peindre des barres métaliques de la future douche extérieure ou s'occuper d'autres cultures...

Les plants d'origan, à séparer en petites parties et à enterrer dans ces tranchées. En dernier, un plant d'Amarante.
Les plants d'origan, à séparer en petites parties et à enterrer dans ces tranchées. En dernier, un plant d'Amarante.
Les plants d'origan, à séparer en petites parties et à enterrer dans ces tranchées. En dernier, un plant d'Amarante.

Les plants d'origan, à séparer en petites parties et à enterrer dans ces tranchées. En dernier, un plant d'Amarante.

Après l'effort, le réconfort

Après l'effort, le réconfort

Notre cadre de travail quand il faisait beau... bon, il y a pire!

Notre cadre de travail quand il faisait beau... bon, il y a pire!

Les mulets, les chiens, les chats, les poules, les oies... Tout le tintouin! Alors si en plus Léo se met à faire la poule...Les mulets, les chiens, les chats, les poules, les oies... Tout le tintouin! Alors si en plus Léo se met à faire la poule...Les mulets, les chiens, les chats, les poules, les oies... Tout le tintouin! Alors si en plus Léo se met à faire la poule...
Les mulets, les chiens, les chats, les poules, les oies... Tout le tintouin! Alors si en plus Léo se met à faire la poule...Les mulets, les chiens, les chats, les poules, les oies... Tout le tintouin! Alors si en plus Léo se met à faire la poule...

Les mulets, les chiens, les chats, les poules, les oies... Tout le tintouin! Alors si en plus Léo se met à faire la poule...

"Mich mich"... Prénom attribué aux chats, l'équivalent de "minou". Quand il s'agit d'une chatte, c'est "micha"... C'est pas plus compliqué et peu importe combien il y en a, ils se reconnaissent tous autant qu'ils sont et tournent tous la tête en même temps!
"Mich mich"... Prénom attribué aux chats, l'équivalent de "minou". Quand il s'agit d'une chatte, c'est "micha"... C'est pas plus compliqué et peu importe combien il y en a, ils se reconnaissent tous autant qu'ils sont et tournent tous la tête en même temps!
"Mich mich"... Prénom attribué aux chats, l'équivalent de "minou". Quand il s'agit d'une chatte, c'est "micha"... C'est pas plus compliqué et peu importe combien il y en a, ils se reconnaissent tous autant qu'ils sont et tournent tous la tête en même temps!
"Mich mich"... Prénom attribué aux chats, l'équivalent de "minou". Quand il s'agit d'une chatte, c'est "micha"... C'est pas plus compliqué et peu importe combien il y en a, ils se reconnaissent tous autant qu'ils sont et tournent tous la tête en même temps!
"Mich mich"... Prénom attribué aux chats, l'équivalent de "minou". Quand il s'agit d'une chatte, c'est "micha"... C'est pas plus compliqué et peu importe combien il y en a, ils se reconnaissent tous autant qu'ils sont et tournent tous la tête en même temps!

"Mich mich"... Prénom attribué aux chats, l'équivalent de "minou". Quand il s'agit d'une chatte, c'est "micha"... C'est pas plus compliqué et peu importe combien il y en a, ils se reconnaissent tous autant qu'ils sont et tournent tous la tête en même temps!

Pour ceux qui l'on connu... Cette chienne m'a rappelé ma Choupette, un peu plus grande et sans poils blanc sur le ventre et aux pattes, mais aussi caline et ses mêmes yeux marrons, les quelques poils blancs autour des yeux confondus dans les poils noirs, et le caractère d'une chienne dominante de la campagne.Pour ceux qui l'on connu... Cette chienne m'a rappelé ma Choupette, un peu plus grande et sans poils blanc sur le ventre et aux pattes, mais aussi caline et ses mêmes yeux marrons, les quelques poils blancs autour des yeux confondus dans les poils noirs, et le caractère d'une chienne dominante de la campagne.

Pour ceux qui l'on connu... Cette chienne m'a rappelé ma Choupette, un peu plus grande et sans poils blanc sur le ventre et aux pattes, mais aussi caline et ses mêmes yeux marrons, les quelques poils blancs autour des yeux confondus dans les poils noirs, et le caractère d'une chienne dominante de la campagne.

Et quand les chiens ont le dos tourné, devniez qui vient piquer les croquettes dans la gamelle?

Et quand les chiens ont le dos tourné, devniez qui vient piquer les croquettes dans la gamelle?

La peinture de la future douche! Un vrai projet pour les futurs volontaires!

La peinture de la future douche! Un vrai projet pour les futurs volontaires!

En bons voyageurs français que nous sommes, on n'arrête jamais de cuisiner!

Ayant vu dès le premier jour qu'il y avait un four à pain, on s'est dit de vérifier qu'on avait bien retenu la recette de Ruben y Sandra! On s'est donc lancés dans une belle session pain qui nous a pris toute une journée! On pensait être plus pénard à faire du pain que de replanter l'origan, bah au contraire, ça a été la journée la plus chargée!

Au menu, pain normal, pain aux olives et à l'origan, en baguette ou en boule! Et oui, Mendoza est connu pour son vin mais aussi pour ses olives!

Résultat: pain un peu noir et un peu dur mais pour une première, seuls du début à la fin, on s'en est vraiment pas mal sortis!

De A à Z, du dosage à la cuisson, en passant par le pétrin, la levée ( un peu ratée ce coup-ci...), le travail de la pâte après levée, le chargement et chauffage du four... Oui Belle-soeur, on t'apprendra!
De A à Z, du dosage à la cuisson, en passant par le pétrin, la levée ( un peu ratée ce coup-ci...), le travail de la pâte après levée, le chargement et chauffage du four... Oui Belle-soeur, on t'apprendra!
De A à Z, du dosage à la cuisson, en passant par le pétrin, la levée ( un peu ratée ce coup-ci...), le travail de la pâte après levée, le chargement et chauffage du four... Oui Belle-soeur, on t'apprendra!
De A à Z, du dosage à la cuisson, en passant par le pétrin, la levée ( un peu ratée ce coup-ci...), le travail de la pâte après levée, le chargement et chauffage du four... Oui Belle-soeur, on t'apprendra!
De A à Z, du dosage à la cuisson, en passant par le pétrin, la levée ( un peu ratée ce coup-ci...), le travail de la pâte après levée, le chargement et chauffage du four... Oui Belle-soeur, on t'apprendra!
De A à Z, du dosage à la cuisson, en passant par le pétrin, la levée ( un peu ratée ce coup-ci...), le travail de la pâte après levée, le chargement et chauffage du four... Oui Belle-soeur, on t'apprendra!
De A à Z, du dosage à la cuisson, en passant par le pétrin, la levée ( un peu ratée ce coup-ci...), le travail de la pâte après levée, le chargement et chauffage du four... Oui Belle-soeur, on t'apprendra!

De A à Z, du dosage à la cuisson, en passant par le pétrin, la levée ( un peu ratée ce coup-ci...), le travail de la pâte après levée, le chargement et chauffage du four... Oui Belle-soeur, on t'apprendra!

On s'est aussi essayé à la cuisine à la cheminée!

En commençant petit: des oeufs au plat et des tartines beurrées.

En commençant petit: des oeufs au plat et des tartines beurrées.

Un guiso: un genre de soupe épaisse que les argentins affectionnent en hiver. Ici, dans le chaudron de Panoramix, un guiso de lentejas, porotos, zapallo, papas, cebollas, ajo y repollo (lentilles, haricots, courge, patates, ail et choux)! un régal qui nous a duré trois jours!Un guiso: un genre de soupe épaisse que les argentins affectionnent en hiver. Ici, dans le chaudron de Panoramix, un guiso de lentejas, porotos, zapallo, papas, cebollas, ajo y repollo (lentilles, haricots, courge, patates, ail et choux)! un régal qui nous a duré trois jours!
Un guiso: un genre de soupe épaisse que les argentins affectionnent en hiver. Ici, dans le chaudron de Panoramix, un guiso de lentejas, porotos, zapallo, papas, cebollas, ajo y repollo (lentilles, haricots, courge, patates, ail et choux)! un régal qui nous a duré trois jours!

Un guiso: un genre de soupe épaisse que les argentins affectionnent en hiver. Ici, dans le chaudron de Panoramix, un guiso de lentejas, porotos, zapallo, papas, cebollas, ajo y repollo (lentilles, haricots, courge, patates, ail et choux)! un régal qui nous a duré trois jours!

Et un bout de bidoche façon Asado, histoire de finir en beauté!

Et un bout de bidoche façon Asado, histoire de finir en beauté!

Puis des chapatis (galettes de mais, farine et avoine) pour le petit dèj.

Une panne de gaz nous a amené à tenter le riz sauce tomate à la cheminée, pas évident de gérer la cuisson... mais pas raté pour autant!

Sans compter tous les petits dèj et l'eau chaude toute la journée pour le maté!

Et ça, c'est pour le goûter! Humm.. un peu gluant, mais apetissant!

Et ça, c'est pour le goûter! Humm.. un peu gluant, mais apetissant!

Petit retour sur cette expérience.

On peut dire que ces deux semaines n'ont pas été des plus simples à vivre.

En effet, le fait de vivre sans le confort auquel nous sommes habitués (électricité et eau courante et à portée de main, chauffage et propreté du lieu de vie), nous a paru assez difficile. D'autant plus que nous l'avons vécu durant l'hiver, avec des nuits très froides, certaines journées bien pluvieuses. Il faut pouvoir garder la pêche et ce n'est pas toujours évident. Nous avons remarqué à quel point la lumière était importante pour le moral. Quand il fait froid et qu'il n'y a plus que la lumière du feu, on a tendance parfois à se laisser aller à la morosité.

Nous avons imaginé cette même expérience l'été, une douche extérieure nous parait plus envisageable, ce qui évite un trajet de 6 Km aller retour pour se doucher. De plus, avec des journées plus longues et plus chaudes, pas besoin d'entretenir le feu et de dépendre de la cheminée pour se réchauffer, plus de pull, sous-pull et manteau pour aller faire à manger à la cuisine extérieure, et le moral ne peut qu'être meilleur!

Par ailleurs, l'expérience de la solitude nous a également chamboulé après deux mois de collectivité (en auberge de jeunesse, chez German puis à la ferme), avec des interactions nombreuses et quotidiennes. Selon nous, le Wwoofing est avant tout un échange. Un échange dans le travail comme dans la vie quotidienne. C'est ce qui nous a manqué durant ces deux semaines et demi où nous avons travaillé seuls et la plupart du temps mangé seuls.

Heureusement,Guillermo et Pablo, les deux avec qui nous avons le plus échangé, passaient, soit l'un, soit l'autre presque tous les jours en fin de journée et nous ont accueilli bras ouvert chez eux chaque fois qu'on le souhaitait.

Guillermo et Pablo, ainsi que Luciana (la femme de Pablo) et Luna (leur petite pitchoune de trois mois), ont été de vraies belles rencontres. Ils se sont rendus compte (bien qu'ils s'en doutaient avant notre arrivée) que les conditions dans lesquelles nous étions étaient dures et on pense qu'ils s'organiseront différemment pour accueillir les prochains volontaires.

Malgré les conditions, une belle expérience qui nous aura fait grandir. Nous sommes contents de l'avoir vécu et tout autant que ce soit terminé!! Nous serons ravis de revoir Guillermo, Pablo et sa famille lors de notre prochain passage à Mendoza!!! En attendant, pourvu qu'ils se portent bien!!! Nous leur souhaitons une bonne continuation à la Huerta, tant dans le maraichage que dans la reconstruction de la maison!

 

De gauche à droite: Karine, Luciana, Léo, Pablo et la petite Luna, Guillermo

De gauche à droite: Karine, Luciana, Léo, Pablo et la petite Luna, Guillermo

Memorias de la Tierra: deux semaines et demi de "retour aux sources"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article