Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
lk-argentina

Eco-construction à Yala, province de Jujuy

4 Septembre 2016 , Rédigé par Léo et Karine

Hola!

De retour en Argentine depuis le vendredi 12 août 2016, nous nous sommes lancés dans une nouvelle expérience, complémentaire au wwoofing et qui pourra nous être utile par la suite...

Nous nous sommes initiés à l'éco-construction: construction d'une maison à partir de matière première et naturelle, et respectueuse de l'environnement... Bon, pas complètement respectueuse de l'environnement principalement pour pouvoir rentrer dans le budget de base.

Sur place, nous avons fait la connaissance de Virginia et Edmundo dit Kuku (qui ne se prononce pas "cucu" hein, mais "coucou"), chefs de chantier, à l'initiative de l'éco-construction et du volontariat associé.

La propriétaire de la future maison est Virginia (oui, deux Virginia!), accompagnée de son ami Christophe. Ce sont eux qui nous ont logés et nourris pendant une semaine, en compagnie de Eliott, un autre volontaire.

Eliott à gauche, Christophe et Virginia au milieu.
Eliott à gauche, Christophe et Virginia au milieu.

Eliott à gauche, Christophe et Virginia au milieu.

Un grand merci à Virginia et Christophe pour leur accueil, à Eliott pour ces bons petits plats. Nous avons été reçu comme des rois! On espère bien vous revoir prochainement, en Argentine ou en France!

 

 

 

Nous étions une équipe de 12 à 15 personnes: les chefs de chantier, trois ouvriers (Emmanuel, Sebastian et Lucas), Virginia et Christophe, 5 volontaires réguliers (nous deux, Vanessa, Eliott et Natalia) et 3 autres volontaires amis, voisins... intéressés pour venir filer un coup de main dans temps en temps.

Eh oui, comme on le disait, un accueil chaleureux de Christophe sur le chantier!

Eh oui, comme on le disait, un accueil chaleureux de Christophe sur le chantier!

Nous sommes arrivés, les fondations étaient terminées: terrrain débrousaillé, niveau du sol régularisé, tronc et poteaux porteurs posés, charpente faite.

Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy

Notre première tâche a été de peindre les poteaux et les planches constituant le toit de gazoil (partie visible dans la maison) et d'huile de moteur usagée (partie non visible), l'intérêt étant de protéger le bois des insectes et de la putréfaction.

 

Première surprise pour nous, dans notre vision de l'éco-construction, de voir qu'ils utilisaient gazoil et huile de moteur usagée. Comme nous a répondu Virginia la chef de chantier, de manière ironique "le pétrole, c'est naturel...". En réalité, c'est super économique et il faut croire que c'est efficace!

Pose d'un poteau porteur (à gauche Virginia, à droite Kuku, au milieu de dos Virginia la propriétaire)

Pose d'un poteau porteur (à gauche Virginia, à droite Kuku, au milieu de dos Virginia la propriétaire)

Utilisation d'un fil à plomb pour une pose des poteaux parfaitement droite!

Utilisation d'un fil à plomb pour une pose des poteaux parfaitement droite!

Tiens bon Lucas!

Tiens bon Lucas!

Les volontaires au ponçage des planches et au gazoil (Vanessa et Karine), les ouvriers au marteau et aux clous pour la pose du toit (à gauche Emmanuel, à droite Sebastian)
Les volontaires au ponçage des planches et au gazoil (Vanessa et Karine), les ouvriers au marteau et aux clous pour la pose du toit (à gauche Emmanuel, à droite Sebastian)

Les volontaires au ponçage des planches et au gazoil (Vanessa et Karine), les ouvriers au marteau et aux clous pour la pose du toit (à gauche Emmanuel, à droite Sebastian)

Nous étions sur plusieurs pôles de travail, dont celui de creuser des trous! Nous nous sommes relayés sur ce pôle difficile en vue des températures et de soleil...

Nous avons creusé un premier puit à proximité de la future salle de bain qui va servir dans un premier temps à récupérer les eaux noires (eaux usagées) des toilettes. Ce puit, dans un second temps, sera rempli de pierres qui feront usage de filtre. Et dans un troisième temps, ces eaux vont être purifiées grâce à des plantes dites filtrantes disposées au-dessus.

Nous avons ensuite creusé un fossé qui sera relié à la cuisine. Sur le même principe que le puit, il servira à récupérer, filtrer et purifier les eaux dites grises.

Léo et Eliott, puit de 130 cm de diamètre sur environ 1m50 de profondeur.
Léo et Eliott, puit de 130 cm de diamètre sur environ 1m50 de profondeur.

Léo et Eliott, puit de 130 cm de diamètre sur environ 1m50 de profondeur.

Karine et Natalia, fossé de 3 m de long sur 1,50 de large, sur 70 cm de profondeur

Karine et Natalia, fossé de 3 m de long sur 1,50 de large, sur 70 cm de profondeur

Debout les morts!

Debout les morts!

Les pauses déjeuner étaient les bienvenues et toujours en bonnes quantités! On ne pouvait pas dire qu'on mourrait de faim!

Sandwich avocat, salade, tomate, panné quinoa fromage...
Sandwich avocat, salade, tomate, panné quinoa fromage...

Sandwich avocat, salade, tomate, panné quinoa fromage...

Ah, hamac mon ami, comme je t'aime...

Ah, hamac mon ami, comme je t'aime...

Une règle d'or en Argentine: bosser oui... mais avec le maté por favor!

Une règle d'or en Argentine: bosser oui... mais avec le maté por favor!

Et oui, ça avance...

Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy

Une fois les panches du toit terminées et prête à être posées, nous nous avons commencé les murs: poser des palettes et insérer les fenêtres.

Christophe à la tronçonneuse, Virginia qui pose la fenêtre
Christophe à la tronçonneuse, Virginia qui pose la fenêtre

Christophe à la tronçonneuse, Virginia qui pose la fenêtre

Petite vue d'ensemble

Petite vue d'ensemble

Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy

Réflexion également portée sur la manière de disposer les bouteilles vides décoratives dans les murs et qui vont donner une impression de lumière en journée.

Autrement dit: obligés de boire des coups!

Virginia et Natalia au tri de bouteille
Virginia et Natalia au tri de bouteille

Virginia et Natalia au tri de bouteille

Fin de semaine, livraison de paille!

Et c'est parti pour le torchi!

Aller Vanessa! Tu vas y arriver!
Aller Vanessa! Tu vas y arriver!
Aller Vanessa! Tu vas y arriver!

Aller Vanessa! Tu vas y arriver!

Nous avons mélangé de la paille, de la terre, du sable et de l'eau afin de constituer le torchi qu'ils appellent ici "adobe". Ce qui donne une pâte épaisse argileuse qu'on a ensuite glissé dans les palettes, en glissant des bouteilles vides par-ci par-la dans les palettes pour augmenter l'isolation des murs.

Non Léo, on a dit dans le mur les bouteilles!

Non Léo, on a dit dans le mur les bouteilles!

Notre seule journée de mauvais temps de la semaine, on est passé de 30° à 10°... Les mains dans la gadoue, il fait froid! On en a rêvé de la douche chaude!
Notre seule journée de mauvais temps de la semaine, on est passé de 30° à 10°... Les mains dans la gadoue, il fait froid! On en a rêvé de la douche chaude!
Notre seule journée de mauvais temps de la semaine, on est passé de 30° à 10°... Les mains dans la gadoue, il fait froid! On en a rêvé de la douche chaude!
Notre seule journée de mauvais temps de la semaine, on est passé de 30° à 10°... Les mains dans la gadoue, il fait froid! On en a rêvé de la douche chaude!

Notre seule journée de mauvais temps de la semaine, on est passé de 30° à 10°... Les mains dans la gadoue, il fait froid! On en a rêvé de la douche chaude!

Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy
Eco-construction à Yala, province de Jujuy

Une superbe semaine dans la joie et la bonne humeur! On a découvert beaucoup de chose, on est ultra motivé pour se lancer en éco-construction dans notre futur "chez nous".

En vue de l'avancé du chantier, les chefs et ouvriers ont eu besoin de temps et de concentration pour terminer le toit, ce qui voulait dire "une semaine de pause pour les volontaires".

Nous pensions reprendre le chantier après la pause, mais après avoir pris le temps de se projeter de manière un peu plus concrète sur les trois prochains mois, nous nous sommes rendus compte que nous allions manquer de temps. De plus, nous ne voulions pas négliger le wwoofing suivant (qui commence bientôt!) dans une ferme de type pédagogique, où ils font du fromage de chèvre, qui est beaucoup plus en lien avec nos projets professionnels.

 

Sur ce, beso y abrazo aux futurs propriétaires, chefs de chantier, ouvriers et volontaires à venir!

Suerte y buen continuacion!

Eco-construction à Yala, province de Jujuy

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article